Renseignez vos centre d'intérets afin de recevoir des newsletter personnalisées :
Nom : Prenom :
Email :
Année de naissance : Département de résidence:

Vous Souhaitez recevoir des informations concernant :
Alternance Cours du soir Gestion immobilière
Ressources Humaines Gestion Management Informatique
INTEC - DCG - DSCG Energétique Commerce Marketing
Santé VAE

Salariés et demandeurs d'emploi

Exemples de parcours au Cnam Alsace

Avec
le soutien
de la

Partagez cet article :
Voici des exemples de parcours en "cours du soir" (hors temps de travail)
Photo Sandrine VILLAIN

6 exemples de parcours au Cnam Alsace

 
Auditrice de 35 ans, chef d’entreprise


Sortie du système scolaire à l’âge de 18 ans avec un niveau bac en poche, elle poursuit une carrière d’emplois peu qualifiés, acceptés par défaut, n’offrant aucune réelle perspective de progression. Notre auditrice perçoit alors la nécessité de passer son DAEU en 2005.

Mère de 2 enfants, elle prend un congé parental à partir de 2006 et s’inscrit au Cnam pour suivre des cours de gestion d’entreprise, principalement en Formation à distance, mais également en présentiel, à Molsheim. Cela lui apporte une ouverture, des compétences et des connaissances.

Sa confiance en elle s’accroit au fur et à mesure de ses acquisitions d’Unités d’enseignement, puis de ses diplômes : Titre professionnel « d’assistant de gestion » (niveau III) en 2010, Certificat de compétence en "Management opérationnel" en 2011 et Titre Professionnel de « Responsable en Gestion » (niveau II) en 2012.
Entre-temps, elle a repris des postes d’assistante de gestion dans différentes structures associatives à caractère social. En août 2010, elle se lance dans l’aventure de la création d’entreprise de distribution de produits marocains. « Mon entreprise est en pleine croissance et cela satisfait mes besoins, en particulier d’indépendance. Jamais, je n’aurai pu en arriver là sans le Cnam ».

Auditeur de 34 ans, titulaire d'un DUT informatique, chef de projet informatique dans l’industrie de l’habillement


Après l'obtention d'une licence informatique obtenue en 2004 dans le cadre de la formation continue et après une première phase de carrière déroulée de 1999 à 2007 au Luxembourg, il vient s’établir en Alsace où il travaille alors en société de service informatique.
En parallèle, il s’inscrit au Cnam en 2008 et devient ingénieur en informatique en 2011.
Son diplôme lui a permis tout de suite d’intégrer son entreprise actuelle en tant que chef de projet, spécialisé dans les systèmes d’information décisionnels, en charge d’un gros projet à livrer fin 2013.
Les modalités de formation par les Unités d’Enseignements capitalisables dispensées en cours du soir lui ont permis de « doser » sa charge de formation tout au long du cursus, en fonction de ses contraintes professionnelles et de ses objectifs.
« Cette formation du Cnam a comblé toutes mes attentes, et même au-delà ». D’abord ses attentes en termes de compétences qu’il a souhaité remettre à niveau et élargir ; puis ses attentes en termes de qualification avec le diplôme d’ingénieur ; et enfin ses attentes professionnelles et sociales comblées par ce nouveau poste à responsabilité où il s’investi à fond.
Mais déjà d’autres idées l’habitent : « pourquoi pas une formation à la gestion et au management  d’ici quelques années, pour  évoluer dans l’entreprise… ou en créer une  ?».

 

Photo Sandrine VILLAIN-image&son-Cnam Photo Sandrine VILLAIN-image&son-Cnam

Auditeur de 32 ans, titulaire d'un DUT informatique, chef de projet informatique dans l’industrie automobile


Cet auditeur a commencé sa carrière comme technicien en informatique dans diverses sociétés de service, en divers endroits de France. L’une de ses missions l’amène à travailler longuement dans son entreprise actuelle, où il est finalement embauché au printemps 2004.
Fin 2004, lors de son entretien annuel, son manager ayant détecté son potentiel de progression, l’incite à aller plus loin dans ses études en s’inscrivant au Cnam, ce qu’il fait en septembre 2005. « J’étais prudent. D’abord, j’ai voulu essayer et ça a marché. Alors j’ai continué…jusqu’au diplôme d’ingénieur que j’ai eu en 2011 ».
Entre temps, en 2010, il devient chef d’un projet qui sera le support de son futur mémoire d’ingénieur. A cette occasion, il change de manager. Sa nouvelle chef de service étant elle-même diplômée du Cnam, elle lui apporte tout son soutien et son aide pour le préparer à présenter son mémoire d’ingénieur, épreuve reine, souvent redoutée des impétrants ingénieurs du Cnam.
Diplômé en 2011, ce nouvel ingénieur informatique passe en janvier 2012, du statut d’ETAM à celui de cadre, avec une augmentation de salaire de 60%. Il travaille sur un gros projet de sécurisation des systèmes d’information de son groupe, prévu pour une durée de 5 ans.
« Mon cursus Cnam m’a demandé remises en question, rigueur et efforts. Le renforcement de la confiance en moi-même en est un acquis déterminant. De grandes satisfactions ont vite gommé les quelques difficultés de j’ai pu rencontrer. Je l’ai fait ! »
« Seul le Cnam pouvait me permettre un tel parcours».

Auditrice de 40 ans, qui développe des logiciels traitant de problématiques de vision.

Avec un niveau Bac, notre auditrice est entrée au Cnam en 2006. Elle a validé le Certificat Professionnel de «Technicien Micro Réseau Internet » en 2008, puis le Certificat Professionnel « Technicien Développement Applications Informatiques » en 2010. Elle validera bientôt le titre Professionnel de niveau III, « Analyste Programmeur ». En 2011, elle a déjà validé deux unités d’enseignement de la Licence Informatique. Elle a pour objectif « d’aller  le plus loin possible », pourquoi pas le diplôme d’Ingénieur en Informatique en passant par la Licence et le titre Professionnel de « Concepteur Architecte » (bac+4). L’objectif professionnel étant de se préparer à toutes éventualités et opportunités dans un monde en mouvement (employabilité, évolutions possibles, …).

Auditeur de 43 ans, titulaire d’un DUT techniques de commercialisation, acheteur groupe pour une entreprise de chauffage climatisation.

Entre 1999 et 2001, il avait déjà validé quelques unités du Cnam dans les domaines de la comptabilité et de la gestion pour élargir ses compétences.
En 2010, il revient au Cnam pour entreprendre le Certificat Professionnel de « Technicien en Maîtrise des Energies » (dispensé à Colmar et Cernay) pour acquérir les compétences techniques du cœur de métier de son entreprise, pour renforcer sa crédibilité technique vis-à-vis de ses interlocuteurs et … satisfaire sa curiosité. « Le Cnam, c’est du sérieux ». A ce jour, il  a validé les 6 unités du cursus avec des notes allant de 15 à 17. Après ? Pourquoi pas la Licence en Energétique. De toute façon, « il faut se préparer à toutes opportunités … et pouvoir rebondir si besoin. »

Photo Sandrine VILLAIN
Titulaire d’un titre de Technicien de l’Environnement (niveau III), cet auditeur de 39 ans, responsable d’atelier de production, était bloqué dans le développement de sa carrière faute d’un niveau d’étude suffisant.

Il en concevait une vive frustration. Une longue formation interne lui redonne le gout d’apprendre. Il prend conscience de son manque de compétence dans le domaine de la gestion d’entreprise. Encouragé par sa famille et son employeur, il s’inscrit au Cnam en 2008 dans la filière Gestion. Il obtient le Certificat de Compétences en « Contrôle de Gestion » en 2010 et attend les derniers résultats pour valider le titre professionnel de « Responsable en Gestion » (bac+4).
Il constate déjà sa capacité à maîtriser les enjeux économiques de son entreprise, le renforcement de sa crédibilité en interne ainsi que son employabilité en interne comme en externe.
Il a maintenant 2 projets : finaliser un Master de Gestion qui lui sera accessible grâce à son diplôme du Cnam et changer de métier en devenant formateur en optimisation des performances.
« Le Cnam est un organisme formidable pour qui veut reprendre des études pour évoluer. J’en suis un farouche promoteur ».


Trouvez votre formation

Trouvez une Unité d'Enseignement

Formation CPF Alternance Cours du soir VAE Contrat de professionnalisation Hybride